Alix Bekaert – 51 ans – Militaire retraitée.
Mariée depuis 26 ans à Philippe Van Den Broeck, nous habitons Fallais (Pitet) depuis 27 ans.

Pourquoi je me présente aux élections communales :

L’année dernière lors de la distribution des petits fruitiers par Ecolo, Bernard m’a soumis un petit questionnaire. Il s’agissait d’une petit sondage intitulé :  ” Parmi ces préoccupations, qu’elles sont celles que vous aimeriez voir portées par Ecolo à Braives”.

Sur sept points, il fallait en choisir trois.
J’ai eu du mal à choisir, toutes les phrases me concernaient.
Et puis surtout, c’était la première fois que mon avis était demandé dans la commune, outre bien sûr le oui donné à mon mari il y a 26 ans.

Le petit arbre reçu, une discussion…. un discours au centre des mes préoccupations à moi. J’ai reçu des réponses, pas des promesses. J’ai réellement eu le sentiment que mon avis pouvait compter.

La phrase qui m’a interpellée le plus: “Je devrais pouvoir donner mon avis sur les décisions prises en mon nom. La commune est un outil au service de ses habitants”.

Les autres phrases ont touchés leur but aussi, et difficile d’en choisir deux parmi les six qu’il restait.  “Je veux avoir confiance dans l’intégrité de mes représentants. L’éthique devrait être une évidence en politique “. Cette évidence après les scandales que nous connaissons, et même s’ils n’avaient pas eu lieu, tombe sous le sens pour moi.

Et voilà, enfin je trouvais une réelle alternative à ce qui m’était proposé classiquement lors de là réception des programmes pré-électoraux. Aussi, voir des têtes moins ou non connues, c’est là que les choses changent. En 27 ans de vie à Braives, je n’ai connu que deux bourgmestres. Des professionnels en politique, et je dis stop. Ce n’est pas parce que papa, ou grand-papa étaient déjà politiciens que forcément notre élu est en contact avec la réalité quotidienne de ses concitoyens.

Pour terminer je reprendrais tout simplement:
“Le changement c’est maintenant, alors ce 14 octobre, osons l’alternative.”

Share This