Retracer l’historique des années de tensions accumulées entre le personnel communal, le bourgmestre, certains échevins, et maintenant aussi la directrice générale ff, serait long et fort utile, mais à ce stade de dégradation des relations entre personnel et autorités communales il y a urgence.

En date du 19 mai dernier, la lettre au Bourgmestre, au Collège et à la directrice ff, signée de tous les responsables des services de l’administration communale est suffisament éloquente:

 « Aujourd’hui, l’Administration  communale est peuplée d’agents fatigués, inquiets, désabusés, consternés … mais déterminés à agir ».

 

En réponse à cet appel à l’aide, Ecolo Braives avait demandé l’ajout, en urgence et en priorité, d’un examen en séance de cette situation car aucun suivi n’était inscrit à l’ordre du jour du conseil du 25/5. Nous avions l’espoir que des réponses à nos questions nous permettraient d’éclaircir cette situation, voire de l’apaiser. Il n’en fut rien malgré la pression maximale.

Pour répondre aux questions posées, malgré la fronde de 5 membres de son équipe, Mr Guillaume, par un tour de passe-passe dont il est coutumier, s’est vite affranchi de toute responsabilité en refilant la patate chaude aux autres et à Mr. Mincé du Fontbaré en particulier.  Nous saluons le courage politique de ce dernier et son engagement auprès du personnel communal dans ces moments difficiles, mais nous pensons qu’en dépit de sa bonne volonté et du travail qu’il continue à fournir, cela ne suffira plus à apaiser la crise.

Et nous ne sommes pas les seuls à le constater. Depuis cette séance invraisemblable du 25 mai, 14 membres du personnel ont officiellement déposé des plaintes à l’encontre du bourgmestre et de son équipe, et à l’initiative du groupe BAse la tenue d’un CC extraordinaire à ce sujet aura lieu ce lundi 8 juin. Ecolo Braives adhère et soutient cette initiative de la dernière chance.

Que Mr. Guillaume ne s’y trompe pas, le front est uni et plus personne n’acceptera les atermoiements ou l’autoritarisme du bourgmestre en place, un changement d’équipe s’impose devant le bilan humain accablant qui s’alourdit de jour en jour. Il y va de la santé du personnel communal et nous serons intransigeants car nous considérons qu’il y va maintenant d’assistance à personnes en danger.

Mickaël Therer

Share This