Ce lundi, lors du Conseil Communal, je me suis permis de poser à notre Bourgmestre une question que beaucoup de Braivois se posent.

J’ai commencé par citer cette phrase reprise dans le journal l’Avenir à l’occasion de la mise en fonction du collège début décembre 2018 :  » ... Et comme je l’ai déjà annoncé préalablement, je céderai mon écharpe mayorale à Xavier Lisein au début de l’année 2023″ ,  j’ai ensuite demandé à M. Guillaume si cette affirmation était toujours d’actualité. La réponse n’a pas été des plus claires : « Les vérités de l’époque ne sont plus celles d’aujourd’hui, je m’interroge, je n’ai pas encore décidé »… cette question reste donc sans réponse.

Est-il si difficile de renoncer au pouvoir ?

Plus longtemps une personne occupe un poste de pouvoir, plus le risque de se confondre avec sa fonction est réel. Selon mes observations, en tant que conseillère communale depuis de nombreuses années, c’est ce qui arrive à notre bourgmestre. Fils et petit-fils de Bourgmestre, M. Guillaume qui occupe cette fonction depuis plus de 20 ans, exerce son pouvoir de manière autoritaire et semble avoir beaucoup de mal avec tout ce qui contredit ses projets et actions.

Au fil des dossiers mal ficelés, de frictions, intimidations et colères avec certains membres du personnel de l’administration, de blocages au collège, de palabres interminables au conseil communal, M. Guillaume tente toujours d’avoir le dernier mot et d’ajuster les règles à sa volonté. Ce dernier revirement montre une fois de plus qu’il lui est difficile de renoncer à sa fonction malgré un pacte établi et utilisé par lui-même comme argument électoral.

Et pourquoi Ecolo s’en mêle-t-il donc?

Il est difficile d’avancer dans un climat d’incertitude et de tension. Après les nombreux problèmes vécus au sein de l’administration, ( grèves, burn-outs, démissions …) les plaies sont encore là et peinent à guérir, et les tensions sont palpables au sein du collège. Les électeurs qui ont voté pour la coalition MR/CDH l’ont fait en sachant qu’ils élisaient 2 bourgmestres consécutifs. Lors des conflits avec le personnel communal, les membres de l’Entente Communale issus du CDH on marqué leur désapprobation et dénoncé le système Guillaume en quittant la coalition mais ils sont restés au collège et les relations sont toujours tendues et ne permettent pas d’avancer sereinement.

En posant cette question un an avant le changement conclu dans l’accord de majorité de l’Entente Communale, nous espérons que la parole se libère et que les Braivois soient fixés au plus vite sur la suite. L’incertitude est toujours néfaste et ce qui nous importe est le retour à la sérénité tant pour le personnel communal que pour la gestion politique de la commune.

Michèle Vos

©extrait photo d’illustration la meuse DR : « Lisein et Guillaume lors de l’installation du nouveau Collège en 2018 »

Share This