Ces dernières années, sur fond de dérèglement climatique, notre région a vu déferler des coulées de boue et d’autres inondations.

Il y a quelques jours, des trombes d’eau se sont abattues sur notre commune, rue des Aiwisses et du Bolland à Ville-en-Hesbaye, rue du Village à Fumal ou encore rue Vinâve à Pitet.

La Commune peut-elle trouver des solutions pour éviter que ceci se reproduise ?

Il ne sera jamais possible de dompter « mère nature » mais cependant, la commune se doit d’étudier le problème avec sérieux.

Placement de fascines, création de zone d’immersion, incitation des agriculteurs à la mise en place de « mesure agro-environnementales », plantation de haies, création de fossés… Les pistes sont nombreuses.

L’entretien des ouvrages existant devrait aussi faire l’objet d’une planification rigoureuse.

Ainsi, les bassins d’orage présents sur le territoire devraient être entretenus régulièrement en prévision de ces intempéries.

1995 remembrement à BraivesComme le montre cette photo, prise lors des travaux de remembrement de Ville-en-Hesbaye en 1995, ces voiries étaient conçues pour gérer l’écoulement des eaux de ruissellement vers les terres agricoles et les acheminer dans le bassin d’orage.

Depuis, les accotements ont été labourés et les fossés comblés.  Il est temps de remettre ces voiries agricoles dans leur état initial et de veiller à l’avenir à leur respect par tous les citoyens.

Tous ces aménagements ont un coût et devront sans doute partiellement être financés par la commune mais avec quels moyens ?

Le moment est venu de faire des choix budgétaires et, pour Ecolo Braives, la protection des biens et des personnes est prioritaire !

Edmée Lambert

Share This