Lundi, j’ai été interpellée par un citoyen Braivois à propos de dépôts de déchets inertes auprès de ses champs. Ce type de dépôt semble se multiplier depuis la limitation de reprise de ce type de déchets au parc à container d’Oteppe.

Cet agriculteur est en transition bio, c’est à dire qu’il doit répondre à un cahier des charges très serré. Ce type de déchets sur ses terres agricoles pourrait se solder par une perte d’agrément pour une partie significative de son terrain.

A Braives, nous avons un agent constatateur dont le rôle est de réagir à ce type de problématique. L’agriculteur en question me dit l’avoir prévenu déjà à 2 reprises mais qu’il n’y a toujours pas eu de suite.

L’agriculteur a dû déplacer ces déchets sur les route pour protéger ses terres … Espérons que la situation se débloque au plus vite.

(photo prise ce mardi 1 mai, fin de journée)

Michèle Vos

Share This