La campagne électorale est lancée.
Pour ratisser au plus large, il faut surfer sur les idées tendance et les préoccupations citoyennes qui ne dérangent pas. L’Entente Communale propose le Val’heureux pour promouvoir les achats chez les producteurs locaux.

Permettez-moi d’être sceptique. Si je n’ai pas de problème avec une monnaie locale sur base du territoire du Parc Naturel,  je me demande ce que je peux faire d’une monnaie avec laquelle je peux faire mes achats à Verviers, et qui sait, dans 2 ans à Paris.

Je pense que la Commune qui veut stimuler l’économie locale et responsable se doit d’organiser les circuits courts.

  • Préparer les repas livrés à domicile et les repas scolaires avec les produits locaux.
  • Distribuer des bons d’achat valables chez les commerçants Braivois comme prime de naissance, fête
    de mariage …

Est-ce que payer les jetons de présence des élus locaux dans les intercommunales liégeoises en monnaie locale ne stimulerait pas plus cette économie ?
Bref, les idées originales ne manquent pas.

La différence entre la théorie et la pratique se trouvant entre les idées à la mode sur lesquelles on navigue et les actes effectivement posés.

Bernard Cwiek

Share This