Sélectionner une page

(lire article de presse plus bas)

Le projet de deux éoliennes en bord de l’autoroute E42 à Fumal  permettra de produire l’équivalent d’une consommation moyenne de 3500 ménages , donc plus  que la population de Braives!!

Lors de la présentation du projet aux membres de la CCATm , le porteur/responsable de l’investissement n’a pas écarté la possibilité de l’ouverture du projet aux citoyens via une coopérative comme Hesbenergie Coopérative citoyenne d’énergie renouvelable en Hesbaye (www.hesbenergie.be ).  Cela offre aux citoyens braivois la possibilité d’investir dans un projet de production d’énergie verte dans leur commune.

 

L’implantation des deux machines sera située au milieu de parcelles agricoles le long de la E42 et à plus de 600m de la première habitation, Le dossier complet est disponible à l’administration communale du 8 janvier au 4 février 2018 pour consultation et remarques.

Nous soutenons le projet comme présenté, il est pour nous une étape de plus vers la production d’énergie renouvelable, bas carbone, ce qui est aussi l’objectif soutenu  via le pacte énergétique. Qui plus est, même si l’énergie la moins polluante reste celle que l’on ne consomme pas, le développement de l’éolien participe à la mise en place d’un mix énergétique qui permettra de se passer de l’énergie nucléaire. Vous aussi soutenez le projet , soyez acteurs du changement et de la transition vers une production d’électricité renouvelable.

Christian De Cock


Article dans la presse l’avenir 

  BRAIVES :   Éoliennes: un 2e projet et à Fumal cette fois  –  Priscilla LENAERTS – L’Avenir

 

Un projet se profile pour deux éoliennes sur le haut de Fumal.

Alors qu’un recours contre un projet d’éoliennes sur Avennes est en cours, un second projet se profile à Fumal.
La société EDF Luminus vient de proposer un nouveau projet éolien sur le territoire Braivois. Sur le haut de Fumal, deux éoliennes pourraient voir le jour en 2018. Mais ce projet s’ajoute à un autre, qui a déjà fait débat chez les Braivois. «Il y a déjà un projet qui avait été entamé à Avennes, explique Xavier Lisein, échevin de l’environnement. Il s’agissait de 9 éoliennes aux abords de la chaussée Romaine, et nous sommes actuellement en recours au Conseil d’État.» En réalité, il s’agit du deuxième recours concernant ce projet. «Nous étions intervenus une première fois, puis quelques détails avaient été changés, et le projet avait été accepté, résume l’échevin. Nous avons finalement lancé un deuxième recours et nous attendons aujourd’hui les résultats.»

Retenue par rapport au projet
Les travaux sont donc, pour l’instant, en suspens. Et si le recours venait à être accepté, cela pourrait peser dans la balance pour le nouveau projet sur Fumal. «Si on venait à perdre, il paraît logique qu’on ne prendrait pas de nouveau un avocat, admet Xavier Lisein. Mais nous restons toute fois assez retenus par rapport à cela.» En cause, notamment, l’absence de cartographie précise des possibilités d’implantation. «Nous ne voulons pas de précipitation, il nous faut des normes objectives pour émettre un avis. Nous ne sommes pas opposés, mais nous sommes sceptiques», conclut-il.  Le public pourra également consulter le dossier, du 8 janvier au 6 février, du lundi au vendredi. «Nous devrions avoir une décision en première instance au plus tôt fin avril, indique Nicolas de Bie, de la société Luminus. Ces éoliennes mesurent 150 mètres et produisent 14 millions de KW heure par an, soit l’équivalent de la consommation électrique de 3500 villages.» Le permis a été déposé fin novembre.

Share This